5e édition du Marché de l’Art et Négociation à l’International en faveur de l’UNICEF

Vernissage 5e édition

Le 20 mars 2017, à la Galerie Le Ballon Rouge – 10 rue des Gravilliers, dans le 3e arrondissement de Paris, les étudiants du MSc 2 Marché de l’Art et Négociation à l’International des MSc & MBA INSEEC Paris, présentaient la 5e édition de leur événement culturel en faveur de l’UNICEF.
L’événement a été superbement renouvelé, cette année, avec la publication d’un magnifique livre d’art sur le thème du rêve, « Au Fil des Songes », qui inscrit définitivement le travail de ces futurs professionnels du monde de l’art dans la promotion de la jeune création nationale et internationale.

« Sans le rêve, l’artiste ne peut avoir une pleine et entière conscience de la richesse créatrice qui l’habite », nous rappellent les étudiants dès les premières pages de leur ouvrage. Et quel meilleur thème que le rêve, invitation au voyage et à l’évasion, pour célébrer l’enfance, en faveur de laquelle se mobilise chaque jour l’UNICEF, et que le MSc Marché de l’Art et Négociation à l’International est heureux de soutenir depuis cinq ans ?


Ci-contre, Astrid Jourdain pour les œuvres graphiques et Jingyan Li pour les sculptures

Ainsi, ce 20 mars 2017, les œuvres originales des jeunes artistes, présentées sur les cimaises de la galerie, faisaient écho, par leur présence, aux textes élaborés par les étudiants, qu’elles illustrent maintenant pour l’histoire de l’art.
« Ces jeunes artistes nous donnent à voir un monde imaginé, une vision qui serait celle des enfants dans leurs rêves ou leurs cauchemars. »

L’ouvrage nous offre tout d’abord une contextualisation du thème du rêve dans l’histoire de l’art, et se poursuit avec l’expression de la sensibilité et de la singularité de chacun de ces jeunes artistes. « Phénomène impalpable et bouleversant, le rêve inspire l’artiste autant qu’il l’inspire de ses formes infinies ».Dans le chapitre « Perceptions Imperceptibles », les œuvres de Ziyue Zhou et de Jingyan Li soulignent combien le « rêve est un phénomène qui est propre à tout un chacun ».

 


Ziyue Zhou, Sans titre I et II, 2014. Aquarelle, crayon de couleur, encre de Chine, mine graphite – 70 X 110 cm

« Le trait incurvé, la couleur enfantine et les formes ambigües circulent d’une toile à l’autre. (…) Ziyue Zhou mêle les techniques artistiques pour illustrer les relations entre l’humanité et les choses qui l’entourent. (…) Les images éveillent notre intellect et activent nos sens. »

Dans une « Dualité onirique », « le rêve est l’espace nébuleux où les expériences de la vie se dessinent à travers des récits sensibles »

Les paysages de Karolina Orzelek y jouent « un rôle d’apaisement ». L’artiste « offre des visions qui sont comme des apparitions, des illusions d’un monde où les couleurs s’affrontent sans se bousculer. » 
Avec « Mythes et cauchemars », « entre espaces oniriques et monde réel, le rêve a donné naissance à des croyances et des représentations, source de toutes les mythologies. Scènes de cauchemar, d’où surgissent tantôt des tribus qui hantent la forêt telle une armée, tantôt des créatures errantes et seules, victimes d’une existence entre deux mondes.

 

C’est l’univers qui est dévoilé dans les œuvres d’Emma Vidal et de Jiming Ding où se mélangent croyances ancestrales, rêves effrayants et réalités alternatives. »

Pour continuer la lecture d’Au Fil des Songes, et découvrir l’ensemble des œuvres des jeunes artistes, il est possible d’acquérir l’ouvrage – 20 euros – en contactant Anne Thoumyre (anne.thoumyre@free.fr).

 


Parce que le rêve est l’expression de l’identité de chacun et instrument de construction de soi par le « chemin de liberté où l’enfant se crée un univers à l’image de son appréhension du monde », le rêve est un bien qu’il nous faut absolument protéger.

Une partie de la vente de cet ouvrage est reversée à l’UNICEF pour le soutien à l’enfance.